L’association

Association de Sauvegarde et Animation de la Chartreuse de Sainte-Croix-en-Jarez

L’association a deux objectifs :

Sauvegarde du patrimoine : gérer les biens immobiliers propres de l’association (ancienne cuisine des Pères Chartreux et salle Béatrix de Roussillon) – Participer avec les partenaires publics aux travaux de rénovation de des bâtiments publics ouverts aux visites guidées – Accompagner les propriétaires privés dans l’entretien et la rénovation des bâtiments de l’ancienne chartreuse.

Animation : organisation d’expositions – Balade au fil des Arts – Festival de musique classique « Les Musicales » depuis plus de 30 ans

Le Bureau


 

C’est le 31 août 1977 qu’est déclarée à la Préfecture de la Loire, l’Association de Sauvegarde de la chartreuse de Ste Croix-en-Jarez, et c’est, par sa parution au Journal Officiel du 15 septembre 1977, que naît officiellement la dite association. Elle a pour objet : “Sauvegarde et restauration des monuments ; information sur le pays ; animation du village.”

 

Le premier président n’est autre que le maire du village, Joseph Pailleux, assisté d’une secrétaire, Suzanne Chaize, d’une secrétaire adjointe, Michèle Gabriele et d’un trésorier, le Père Joseph Fustier.

Dès 1978, François Jeanty devient le nouveau président jusqu’en 1998, soit 20 ans de mandat. Depuis cette date, Daniel Borgeot a repris le flambeau et poursuit l’œuvre engagée.

En 1981, un bâtiment se trouve à vendre dans la partie cénobitique de l’ancienne chartreuse. Ce bâtiment n’est autre que l’ancienne cuisine des chartreux et abrite une cheminée de 8,20m de large, ce qui n’est pas courant, en particulier dans notre région. Et cette dernière intéressait un américain qui souhaitait la faire transférer outre Atlantique ! L’association ne pouvait accepter cela. Très vite, une poignée de fervents défenseurs de la chartreuse se regroupe ; une souscription est lancée et l’association se porte acquéreur de ce bâtiment pour la somme de 244 000 F. Des prêts sont accordés sur 20 ans. Et l’association réussit son pari fou : grâce à des spectacles de folk, des Fêtes de Pentecôte drainant des milliers de spectateurs, des concerts, des Sons et Lumières, elle s’acquitte régulièrement de sa dette jusqu’en 2001.

Mais l’association ne s’est pas bornée à cet acte remarquable. Elle a participé à la rénovation de la façade de l’ancienne mairie, elle a avancé de l’argent pour que le toit de l’église soit étanche pendant que les travaux intérieurs se poursuivaient, et, surtout, elle a pris en main les rênes du tourisme. En effet, bien avant la création de l’association, des bénévoles se mettaient à la disposition des touristes pour leur faire découvrir ce village pas ordinaire. Le Conseil Général lui ayant mis un local à disposition en façade de la chartreuse, elle en fait un Point d’Accueil et d’Information. Des guides de visite, des plans de randonnées, des cartes postales sont édités. Les produits des Pères chartreux sont mis en vente au Point d’Accueil ainsi que des ouvrages sur les traditions ou les contes du Pilat. Du personnel est engagé. Il s’agit, dans un premier temps, de “contrats aidés”, C.E.S., C.E.C. ou objecteurs de conscience, avant d’engager en 1995, le premier C.D.I., suivi de plusieurs CDD.

Tout le travail accompli a non seulement acquis les Pouvoirs Publics à la cause de la chartreuse, mais encore apporté quelques récompenses : En 1981, l’association reçoit le Prix de la Fondation des Pays de France, doté de 150 000F, qui lui permet de se lancer dans les travaux de restauration du bâtiment récemment acquis. En 2007, la Banque Populaire Loire Rhône-Alpes nous décernait son “Prix Initiative Région” doté de 5000€. Ce Prix récompensait une association dynamique qui  innove dans le cadre du Patrimoine. Et en 2008 le Crédit Agricole nous attribuait son “C.A. d’Or” doté de 1500€. Ce Prix récompensait les actions passées et présentes de l’association en matière de sauvegarde du patrimoine.

Des liens avec les moines de la Grande Chartreuse se nouent. Ceux-ci reconnaissent que le travail  accompli va dans le sens de l’Ordre des chartreux. Du mobilier authentique est alors donné à l’association pour meubler la cellule restaurée et ouverte à la visite.

En 2009, l’Office de Tourisme Communautaire de Saint Etienne Métropole prend le relai de l’association pour la gestion du tourisme. Cette dernière se tourne désormais vers l’animation du village. Mais elle garde un œil vigilant sur ce qui se passe à Ste Croix en matière de sauvegarde du patrimoine. Elle veut être un aiguillon vis-à-vis des Pouvoirs Publics afin que l’ancienne chartreuse ne soit pas défigurée et qu’elle conserve son classement parmi les “Plus Beaux Villages de France”.

Une salle  ayant été aménagée au premier étage du bâtiment appartenant à l’association, des expositions sont régulièrement organisées sous la houlette d’Alain Gonnet, Président des Arts Ripagériens, membre du Conseil d’Administration de l’association. C’est ainsi que nous accueillons régulièrement peintres, sculpteurs ou photographes dans une pièce lumineuse de 80 m2 spécialement conçue pour ce genre de manifestation.

Depuis 1993, date à laquelle les “Plus Beaux Villages de France” ont organisé un concours de “peintres dans la rue” intitulé “Dessine-moi un village”, l’association, en partenariat avec la municipalité, perpétue ce concours sous le vocable de “Journée des Arts”.

Pendant la période 1978- 1985, des concerts se succèdent chaque année ; En 1986 les “Dimanches Musicaux” marquent le véritable début du Festival de Musique classique. Ceux-ci font place des 1987 à l’”Octobre Musical” avant que naisse, en 1990, “l’”Automne Musical”. En 2009, l’association accepte de changer la date des concerts afin d’offrir une manifestation culturelle de qualité pendant l’été. C’est ainsi que naissent les “Musicales”.

Durant ces 25 années de festival, de grands interprètes sont passés par la petite église de la chartreuse : Eric Ferrand N’Kaoua, Raphaël Oleg, Philippe Bernold, le Quatuor Debussy, Vincent Larderet, Reinhard Goebel, Isabelle Moretti, Patrice Fontanarosa, le Quatuor Annesci, François Sauzeau, Marie-Annick Nicolas, les Petits Chanteurs  de St Marc, Jean-François Hesser, le Duo Hermès, et tant d’autres !

En 2011, l’association a décidé d’élargir son offre et d’organiser une “Saison Culturelle”. Au programme, une pièce de théâtre, le 21 mai, un spectacle d’humour inédit, le 25 juin et deux concerts des “Musicales” les 9 et 10 juillet. Nous souhaitons ainsi apporter une offre culturelle plus variée à la population de Ste Croix, de Pavezin et des communes du Pilat.

D’autres projets se préparent, des idées se font jour, ce qui démontre la vitalité de l’association et peut donner le sourire à ses dirigeants, à condition que les soutiens financiers indispensables perdurent.

                                                                  Daniel Borgeot,